Qu’est ce que le déficit foncier ?

Qu’est ce que le déficit foncier ?

 

 

 

Bonjour, aujourd’hui, je vais vous parler du déficit foncier, le déficit foncier qu’est-ce que c’est ?

Le déficit foncier est important, car il va vous permettre de diminuer vos charges fiscales par rapport à vos revenus.

Quelles sont les différentes techniques ? Quels sont les différents déficits fonciers ? Quelle manière les appliquer ? Et quelles sont surtout les erreurs à ne pas faire ?

Je vais tout vous expliquer rapidement, donc le déficit foncier qu’est-ce que c’est ?

Le déficit foncier, c’est l’action de retrancher de ses revenus un nombre de charges liées à l’exploitation, aux charges financières ou aux travaux, quand je dis revenu je dis revenus fonciers, revenus liés aux loyers, pas revenus professionnels, les revenus professionnels seront déductibles dix mille sept cents euros au titre des charges de travaux uniquement ou des charges d’exploitation. Les charges d’exploitation qu’est-ce que c’est ?

Les charges d’exploitation se sont les frais d’agence, les frais de location, les frais d’état des lieux d’entrée et de sortie, les frais de diagnostic, les frais d’assurance loyers impayés, carence locative, les frais de taxes foncières et les frais de travaux de la copropriété, toiture ravalement et petits travaux déductible, ainsi que des frais d’éviction de locataires si vous avez donc pris un accord avec lui, je veux lui verser une certaine somme pour qu’il s’en aille pour relouer sensiblement au même prix le logement.

 

Numéro 2 : Quels sont les frais liés aux charges financières ? Là c’est très simple, il s’agit des frais d’intérêts d’emprunt ainsi que d’assurance il n’y a rien d’autre sauf peut-être aussi quelques frais d’huissier de justice ou d’avocat que vous pouvez mettre si vous avez un problème avec un locataire.

 

Numéro 3 : et c’est là où c’est important ce sont les faits liés aux travaux, alors attention presque tout est déductible dans les travaux, je dis presque tout, car il y a des erreurs à ne pas faire et les erreurs qui peuvent vous coûter cher, déjà numéro 1, vous pouvez déduire tous les frais liés à la plomberie, électricité, les fenêtres doubles vitrages, les frais d’énergie,

de modification, également au niveau des papiers, pas au niveau du revêtement de sol, de rénovation générale d’appartements.

Petit piège, vous ne pouvez pas déduire les frais de rénovation de cuisine et électroménager si cet électroménager existait avant et il faut qu’il soit spécifié dans le bail comme quoi le logement est loué avec une cuisine entièrement équipée donc c’est une création de cuisines que vous pouvez déduire, si c’est pour changer normalement une plaque électrique, normalement vous n’avez pas le droit de les déduire, ça il faut le savoir, mais c’est très peu pris en compte par l’administration fiscale, car c’est souvent dans la charge des travaux généraux et donc ça reste complètement noyée, mais là où on ne va pas vous raté, c’est dans ce cas spécifique dont je vais vous parler maintenant.

Certains ont eu l’idée et elle est excellente d’acquérir un dernier étage avec comble pour modifier dans son appartement et créer une surface habitable en aménageant les combles, et bien c’est là où il faut faire attention, car toute création de surface supérieure et tout réaménagement de combles ne sont pas déductibles du déficit foncier et en plus tout réaménagement inférieur à vingt mètres carrés et à 1 m 80 de haut, doit avoir une déclaration de travaux et tous réaménagement supérieur à 20 mètres carrés de sol et supérieure à un mètre quatre-vingts de hauteurs, doit avoir un permis de construire, or il est évident que nous pouvons le faire sans ça, on le sait, mais ce n’est pas déductible d’autant plus que la TVA est facilement visible, car la TVA de ce type de travaux doit être de 20% faite par une entreprise alors que les TVA des autres travaux sont de 10% voire de 5,25% pour ce qui est énergies renouvelables, etc donc que faire pour ne pas se faire piéger à l’administration fiscale qui peut vous faire donc un contrôle, une demande de renseignements et ensuite un redressement, vous allez perdre du temps, ça va vous prendre la tête et ça va vous limiter dans vos autres investissements en vous bloquant donc ça il ne faut pas jouer à ce jeu, la meilleure chose à faire quand vous avez ce type de bien que voulait rénover, c’est de faire appel à un huissier de justice, faire faire donc un constat des lieux avant travaux et quand les travaux sont finis en refaire un après travaux, de cette manière-là vous pouvez justifier que tous les travaux que vous avez déduits dans l’appartement ne sont pas liés aux combles, que vous avez payé vous-même non déductibles, mais liés vraiment à l’appartement proprement dit.

Voilà, ça c’est le conseil que j’ai à vous donner d’autant plus qu’en plus, ces frais d’huissier ne sont pas très chers ils sont à peu près de 500 euros et également déductible, j’espère que vous avez bien suivi, si vous êtes content likez ou alors donnez vos impressions, je vous souhaite à tous de bonnes vacances, au revoir.

About The Author

Gilles Grimm

Gilles Grimm, multimillionnaire dans l'investissement immobilier, propriétaire de plusieurs centaines d'appartements en France, marchand de biens et ancien directeur d'agence immobilière.