Rénover des logements anciens

Rénover des logements anciens

Gagner gros dans l’immobilier, c’est encore possible.

 

Rénover des logements anciens

Rénover des logements anciens

Ses 100 studios parisiens se sont payés tout seuls

Un pompier de Paris à la retraite qui roule en Bentley, c’est beau comme un conte de fées. Depuis 1990, Gilles Grimm s’en tient à un credo élémentaire :

« Je m’endette pour acheter, et je loue de façon à ce que mes loyers remboursent les emprunts, raconte-t-il. A partir d’un premier studio délabré dans l’est de la capitale, acquis à 33 ans grâce à un emprunt « in fine » il s’est constitué un parc d’une centaine de logements – et en gère parallèlement autant pour des tiers.

La méthode ?

Ne sélectionner que des petites surfaces dans les quartiers où les prix sont encore raisonnables, rénover soigneusement mais à l’économie en mettant la main à la pâte, puis louer à des étudiants ou à de jeunes actifs cautionnés par leurs parents. Le risque d’impayés est couvert par une assurance.

Elle lui coûte 2% du loyer. Mais permet de se réfugier derrière le verdict de la compagnie pour refuser les locataires peu solvables. »

Gilles Grimm (propriétaire d’un parc locatif) Mise de départ en 1990 : 3 300 euros. Patrimoine actuel : 2,8 millions d’euros.

About The Author

Gilles Grimm

Gilles Grimm, multimillionnaire dans l'investissement immobilier, propriétaire de plusieurs centaines d'appartements en France, marchand de biens et ancien directeur d'agence immobilière.